LE PORTRAIT DU CHRIST OU PHOTO D’HOFMANN QUEL IMPACT DANS L’ADORATION

COMMENT L’ANGE VINT VERS MOI, ET SA COMMISSION –  CHICAGO IL USA – Lun 17.01.55

33.    Mais ces dons, ces visions, j’avais des visions à cette époque-là, tout comme j’en ai aujourd’hui, c’est vrai, parce que les dons et les appels sont sans repentir. C’est la prescience de Dieu, c’est Dieu qui fait quelque chose. Tout au long de ma vie, j’avais peur d’en parler.

34.    Vous avez lu mon histoire dans la petite brochure qui s’intitule « Jésus-Christ, le même hier, aujourd’hui et pour toujours. » Je pense qu’elle se trouve dans certains des livres, dans ces autres livres. Est-ce exact, Gene ? Est-ce qu’elle se trouve dans ceci, dans le livre–le livre habituel, dans le–dans le livre que nous avons en ce moment ? Est-ce que c’est « L’Histoire de ma vie » ? Je pense que c’est ça. Alors, quand nous avons… N’est-ce pas terrible ? Mes propres livres, et je ne les ai jamais lus moi-même. Mais c’est quelqu’un d’autre qui les écrit ; ainsi donc, c’est simplement quelque chose qu’ils apportent aux réunions. J’ai vécu ces choses, alors je m’attends toujours à ce qu’il se passe autre chose. Ainsi donc, ils sont très bien, j’en ai donc lu des extraits, ici et là, juste quand j’en ai eu l’occasion.

35.    Et alors, toujours est-il que quand j’étais un–quand j’étais un petit garçon, vous savez ce qui m’a été dit dans la vision, quand j’avais environ sept ans, et qu’il m’a été dit : « Ne bois pas, ne fume pas, et ne souille ton corps d’aucune façon, tu auras une œuvre à accomplir quand tu seras grand. » Et vous avez entendu raconter ça dans le livre. Eh bien, c’est exact. Tout au long, ça n’a cessé de m’arriver.

36.    Quand je suis devenu prédicateur, eh bien, alors cela–alors cela s’est vraiment mis à m’arriver tout le temps.

37.    Et une nuit, j’ai vu notre Seigneur Jésus. Je dis ceci avec la permission du Saint-Esprit, je crois. L’Ange du Seigneur qui vient à moi n’est pas le Seigneur Jésus. Il ne Lui ressemble pas, selon cette même vision. En effet, dans la vision où j’ai vu le Seigneur Jésus, Il était un petit Homme. Il n’était pas… J’étais allé dans le champ, prier pour mon papa. Je suis revenu, je suis allé au lit, et cette nuit-là, je l’ai regardé et je–j’ai dit : « Ô Dieu, sauve-le ! »

38.    Ma mère était déjà sauvée et je l’avais baptisée. Alors je me suis dit : « Oh, mon père boit tellement. » Et je me suis dit : « Si seulement je pouvais l’amener à accepter le Seigneur Jésus ! » Je suis sorti, je me suis allongé sur un vieux petit grabat dans la chambre de devant, près de la porte.

39.    Et Quelque Chose m’a dit : « Lève-toi. » Et je me suis levé, je me suis mis à marcher, je suis retourné dans le champ derrière moi, un vieux champ de genêts.

40.    Et là, à pas plus de dix pieds [trois mètres–N.D.T.] de moi, il y avait un Homme. Il portait un vêtement blanc, c’était un petit Homme ; Il avait les bras croisés comme ceci, Il avait une barbe plutôt courte, Ses cheveux Lui descendaient jusqu’aux épaules. Et Il regardait de côté par rapport à moi, comme cela. Une silhouette paisible. Mais je n’arrivais pas à comprendre comment Ses pieds étaient juste l’un derrière l’autre. Et le vent soufflait, Son vêtement bougeait, et les genêts s’agitaient.

41.    Je me suis dit : « Bon, un instant. » Je me suis mordu. J’ai dit : « Eh bien, je ne dors pas. » Et j’ai tiré, j’ai arraché un petit bout de genêt, vous savez, il y a comme un cure-dent là-dedans. Je l’ai mis dans ma bouche. J’ai regardé vers la maison. J’ai dit : « Non, j’étais là-bas, en train de prier pour papa, et Quelque Chose m’a dit de sortir ici, et voici cet Homme qui se tient là. »

42.    Je me suis dit : « On dirait le Seigneur Jésus. » Je me suis dit : « Je me demande si c’est Lui. » Il regardait exactement, droit vers l’endroit où se trouve notre maison en ce moment. Alors, je me suis déplacé de ce côté pour voir si j’arriverai à Le voir. Et je pouvais voir son visage de profil, comme ça. Mais Il… J’ai dû Le contourner complètement de ce côté-ci pour Le voir. J’ai fait : « Uhm ! » Il n’a pas bougé du tout. Je me suis dit : « Je crois que je vais L’appeler. » Alors j’ai dit : « Jésus. » Et alors, Il s’est retourné pour regarder, comme ça. C’est tout ce dont je me souviens, Il a simplement tendu les bras.

43.    Il n’y a pas un artiste au monde qui pourrait peindre Son portrait, les traits de Son visage. Le meilleur que j’ai vu, c’est cette Tête de Christ à trente-trois ans, de Hofmann, je l’ai sur toute ma documentation et tout ce que j’utilise. C’est parce que ça semble vraiment identique, et alors… ou c’est très proche, aussi proche que possible.

44.    On aurait dit un Homme qui, s’Il parlait, ce serait la fin du monde, et pourtant, tellement rempli d’amour et de bonté que vous–vous… Je me suis tout simplement effondré. Et au lever du jour, je me suis retrouvé, à l’aube, ma veste de pyjama trempée de larmes, quand je suis revenu à moi ; je marchais dans le champ de genêts pour retourner à la maison.

CE SERAIT MERVEILLEUX QUE DE CONTEMPLER ET DE VOIR JUSTE SA PHYSIONOMIE ! ( …)  MAIS PAS UN SEUL ARTISTE AU MONDE NE SAURAIT PEINDRE SON PORTRAIT.

LE RESPECT     JEFFERSONVILLE IN USA    Dim 15.10.61S

26.    Je pense que c’est notre avis à nous tous, n’est-ce pas? Je–je ne veux ni robe, ni couronne, ni palais. J’aimerais seulement Le regarder. J’aimerais seulement… juste Le regarder et tout simplement… vous savez. Ne voudriez-vous pas juste… J’aimerais te tenir la main pendant que je serai en train de le faire, Frère Neville. Nous pourrions le faire ensemble et dire : «Souviens-toi, Frère Neville, dans quelles conditions nous sommes restés au tabernacle, avec le froid et la chaleur, et tout le reste. Mais, regarde ici Qui nous contemplons : le Fils du Dieu vivant.» Ce serait merveilleux que de contempler et de voir juste Sa physionomie!

27.    Je… Deux fois dans ma vie, eh bien, trois fois, je L’ai vu en vision. Il avait la même apparence chaque fois, mais pas un seul artiste au monde ne saurait peindre Son portrait. Ils peindront peut-être quelque chose qui Lui ressemble, mais, Il m’est apparu comme un Homme qui pourrait, rien qu’en parlant, provoquer la fin du monde et pourtant, si doux et si aimable qu’aucun… Il y a tellement de traits là que le pinceau d’un artiste ne pourrait saisir. Et je tiens vraiment à Le voir un jour, en Personne.

LE PORTRAIT DE CHRIST D’HOFMANN…MEME, ALORS CELA NE POURRAIS PAS ETRE JESUS.

MESSIEURS, NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS     LONG BEACH  CA USA    Mer 08.02.61

31.    Maintenant, supposons que nous descendions au centre-ville chercher Jésus, pour savoir s’Il est le même ; et nous voyons venir un homme, vêtu d’une robe comme celle qu’Il portait ; et la pensée psychologique qu’Il avait de longs cheveux… Nous n’avons aucun récit là-dessus disant qu’Il portait de longs cheveux. Nous n’en savons rien. Supposons que nous voyions effectivement–effectivement un homme ayant l’apparence de Jésus tel que l’artiste l’a peint. Et cet homme a des cicatrices aux mains, des cicatrices aux pieds, et des marques d’épines, et ainsi de suite, et il ressemble peut-être au portrait de Christ d’Hofmann, « la Tête de Christ à 33 ans, » ou peut-être l’un de ces autres portraits, comme celui inspiré, ou–ou un certain portrait…

Même alors cela ne pourrait pas être Jésus, et je vais vous dire pourquoi. Parce que personne ne verra Jésus sur terre dans un corps physique avant qu’il n’aille d’abord dans la Gloire ; en effet, nous serons ravis pour Le rencontrer dans les airs. C’est juste. Car Il a dit que dans les derniers jours, il y aura de faux christs et tout, qui diront : « Voici, Il est dans le désert, et dans la chambre secrète. Ne le croyez pas. »

FRERE BRANHAM DE SON VIVANT JUSQU ‘A L’ANNEE 1965, ANNEE DE SON DEPART A LA MAISON PATERNELLE,  N’AVAIT PLACE LE TABLEAU DU PORTRAIT DU CHRIST QUE DANS SON BUREAU. PAS DANS LE TEMPLE (LA SALLE  D’ADORATION) !

CHRIST EST REVELE DANS SA PROPRE PAROLE – JEFFERSONVILLE IN USA    Dim 22.08.65M

31.    Remarquez. Je vais parler du sujet biblique suivant: Christ, révélé dans Sa propre Parole. J’en suis venu à cette conclusion pendant que j’étais dans mon bureau. Une chère personne, qui est peut-être assise ici ce matin… Il y a un tableau accroché dans mon bureau, c’est un portrait, le Christ de Hofmann, imprimé dans le texte des Béatitudes. Juste à l’endroit où il faut mettre des cheveux, on a simplement pesé un peu plus fort sur la plume à cet endroit-là. Le voilà donc qui regarde, du milieu de Sa Parole. Christ dans les Béatitudes. Qui que soit cette personne, je vous en remercie. Quelqu’un a aussi apporté et placé dans mon bureau un tableau représentant Élie en train d’être enlevé sur un char de feu. Nous apprécions ces choses. Très souvent, il y a beaucoup de monde, et je n’ai simplement pas l’occasion d’en parler et de dire ces choses, mais je le vois, frère, sœur. Je… je le sais. Dieu le sait.

Nous constatons qu’aucune injonction ou recommandation formelle de la part du prophète de l’âge n’a été faite aux croyants du Message à introduire ou placer le portrait du Christ peint par Hofmann dans le temple du Dieu vivant. Là où notre Seigneur est adoré en Esprit et en Vérité, Appréhendé uniquement par la foi.

MAIS IL EST ICI SOUS LA FORME DU SAINT-ESPRIT

MESSIEURS, NOUS VOUDRIONS VOIR JESUS – LONG BEACH  CA USA – Mer 08.02.61

32.    Mais Il est ici sous la forme du Saint-Esprit, et l’Esprit qui était en Christ fera les mêmes choses que Lui a faites, parce qu’il s’agit de la même Vie. Si vous introduisez la vie d’un–d’une vigne dans un concombre, ce dernier produira des raisins. Si vous introduisez la vie d’un pêcher dans un–dans un sycomore, ce dernier produira des pêches. Voyez-vous ? Exactement. Parce que c’est la vie qui est à l’intérieur qui se reproduit. Et la Vie qui est dans l’Eglise de Jésus-Christ produira les œuvres et les marques de Jésus-Christ…

JN 20/28-29 : «   Thomas lui répondit: Mon Seigneur et mon Dieu! Jésus lui dit: Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu, et qui ont cru! »

2CO 5/16 : «   Ainsi, dès maintenant, nous ne connaissons personne selon la chair; et si nous avons connu Christ selon la chair, maintenant nous ne le connaissons plus de cette manière. »

LA SEVERE MISE EN GARDE DU PROPHETE DU MESSAGE DE LA FIN DES TEMPS

WMB ; L’ECRITURE SUR LA MURAILLE du 02/09/1956 ; Jeff :

« Car de la même manière que la dispensation des gentils a commencé par la présentation de la statue d’or de Daniel,  (Da. 3/1)  De même, elle finira dans cette image de l’idolâtrie (l’image adorée de frère  Branham).

Ceci sera astucieux et dissimulé que cela séduirait les élus si cela était possible. Aussi vous feriez mieux d’être résolus dans votre cœur et remplis du Saint Esprit de Dieu pour le discerner. »

DIEU VOUS BENISSE !

PASTEUR PIERRE ESSOH YAO TEMPLE DE LA RESTAURATION PROMISE ADJAME 220 LGTS. MISSION PAROLE PARLEE EN CI